Mur des Justes

Une loi votée en 1953 par la Knesset, le parlement israélien, prévoit de commémorer « les Justes des nations qui ont risqué leur vie pour venir en aide à des Juifs ». Cette aide revêt des formes multiples : cacher une personne ou une famille, fournir de faux papiers et de faux certificats, aider les Juifs à gagner un lieu sûr ou franchir une frontière, adopter un enfant pendant la durée de la guerre. Le titre est accordé sur base de critères précis, en particulier : avoir apporté une aide dans des situations où les Juifs étaient menacés de mort ou de déportation ; être conscient que l’aide apportée pouvait mettre en cause la liberté, la sécurité et la vie de la personne ; n’avoir recherché aucune récompense ou compensation matérielle en contrepartie de l’aide apportée.

mur des justes Mur des Justes belges à Yad Vashem 

Les « Justes des Nations » reçoivent de Yad Vashem (Institut commémoratif des victimes et héros de la Shoah) un diplôme d’honneur ainsi qu’une médaille qui reprend cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l’univers tout entier ». Leurs noms sont gravés sur le Mur d’honneur du jardin des Justes à Yad Vashem.

En Belgique :

Inaugurée le 8 mai 2007, par le Premier ministre, Guy Verhofstadt et le Ministre de la Défense, André Flahaut, la plaque qui se trouve au Mont des Arts, reprend la phrase du Talmud et rend hommage « … aux Justes de Belgique et aux citoyens qui, au péril de leur vie, sont venus au secours des Juifs persécutés pendant l’occupation nazie ».

Il existait au 1er janvier 2017 un recensement de 1731 Justes belges.

Ces 1731 noms devraient figurer sur un mur, par exemple en face du square Herschel Grynszpan sur le site mémoriel des Tanneurs et ainsi honorer leur mémoire dignement.

Un support provisoire reprenant les 1731 noms référencés par Yad Vashem (liste ci-joint) devrait être inauguré le 3 septembre prochain, dans l’attente d’un mur définitif qui reprendrait les 1731 noms plus les institutions (non reprises dans les critères de Yad Vashem) et toute demande sérieuse, d’amande étant soumise à un comité ad hoc.