Pavés de Mémoire / Stolpersteine

pavés

Stolpersteine (pluriel du mot allemand stolperstein et signifiant obstacles mais que l’on peut traduire littéralement par pierres d’achoppement, pierres sur lesquelles on trébuche) est une création de l’artiste berlinois Gunter Demnig (né en 1947). Ce sont des pavés de béton ou de métal de 10 cm de côté enfoncés dans le sol. La face supérieure, affleurante, est recouverte d’une plaque en laiton qui honore la mémoire d’une victime du nazisme. Chaque cube rappelle la mémoire d’une personne déportée dans un camps de concentration ou dans un centre de mise à mort parce qu’elle était juive, rom, communiste, membre de la Résistance, homosexuelle, témoin de Jéhovah, handicapée…

Encastrés dans le trottoir devant le dernier domicile des victimes, quelque 65000 Stolpersteine ont ainsi été posés depuis 1993, principalement en Allemagne mais aussi dans les pays européens ayant vécu sous occupation nazie.

En Belgique, l’apparition des pavés de mémoire fait suite à un voyage effectué à Berlin par Bella Swiatlowski, membre de l’AMS, dont les parents ont été assassinés à Auschwitz. 

Les premiers pavés de mémoire ont été installés en 2009 à Bruxelles, en présence des autorités de la commune, du public, des membres de la communauté juive et des enfants d’une école voisine.

Un peu moins de 300 pavés de mémoire ont été posés depuis cette date dans notre pays.